ASSEMBLEES GENERALES ELECTIVES TENUES EN 2016/17 FEDERATION FRANCAISE DU SPORT D’ENTREPRISE            AG du 01 Mars 2017

Avec 9 femmes sur 32 membres, le comité directeur, présidé par Didier BESSEYRE, réélu à l’unanimité pour un troisième mandat, est féminisé à 28%. Le bureau fédéral est à parité.

Lors de la précédente olympiade les femmes représentaient 18,8% des élu.e.s.

La fédération comptait en 2014 : 16,09% de licenciées - source Ministère chargé des sports.

 

Les 9 femmes du CD sont : Haidy Aron-CAMPAN (Vice-Présidente), Marie-Christine OGHLY (Vice-Présidente), Corine MIRLIN (Secrétaire-adjointe), Catherine THEBAULT (Secrétaire-adjointe), Myriam FONTAINE (Trésorière adjointe), Christine AUBERE, Angèle BRUCCULERI, Annie CHEMINADE, Marie-Myrtille MARICHAL.

 

ASSEMBLEES GENERALES ELECTIVES TENUES EN 2016/17 FEDERATION SPORTIVE ET GYMNIQUE DU TRAVAIL      AG du 26 Mars 2017

La Direction Fédérale Collégiale (DFC) composée de 5 femmes sur 11 membres est féminisée à 45,45%, et a été élue à près de 86 % des suffrages exprimés pour un mandat de 2017-2020. Emmanuelle BONNET OULADJ en est la représentante légale et co-présidente.

 

Lors de la précédente olympiade les femmes représentaient 25% des élu.e.s.

La fédération comptait en 2014 : 32% de licenciées - source Ministère chargé des sports.

 

Les 5 femmes de la DFC sont : Emmanuelle BONNET OULADJ (représentante légale), Maud CORSO, Colette COQUIL, Nicole DELAMARE, Michelle DELGADO.

ASSEMBLEES GENERALES ELECTIVES 2017            COMITE NATIONAL OLYMPIQUE ET SPORTIF FRANCAIS                            AG du 11 Mai 2017

Avec 9 femmes sur 44 membres, le comité d’administration du CNOSF, présidé par Denis MASSEGLIA réélu pour un troisième mandat avec 55,7% (Isabelle LAMOUR et David DOUILLET étaient également candidats), n’est féminisé qu’à 20,45%.

Bien que les statuts précisent : « le CNOSF contribue, notamment dans le cadre de son organisation institutionnelle, à la promotion de la place respective des femmes et des hommes dans les instances dirigeantes du mouvement sportif. », on ne peut que regretter que le CNOSF ne soit pas soumis à l'application de la loi du 04 Août 2014 pour l’Egalite réelle entre les femmes et les hommes contrairement aux fédérations.

Les seuls objectifs de féminisation de ses organes exécutifs et législatifs lui sont fixés par le Comité International Olympique qui à partir de 1996, émet la recommandation suivante: "Le Mouvement olympique doit réserver aux femmes, pour fin 2005, au moins 20 % des postes dans toutes ses structures ayant un pouvoir de décision." (1). Recommandation qui jusqu'à présent n'a pas fait l'objet de mesures concrètes connues : ainsi depuis maintenant 21ans les quotas proposés n'ont pas évolué. En 2012, la cinquième Conférence mondiale du CIO sur la femme et le sport, organisée à Los Angeles propose de réexaminer le nombre minimum de femmes occupant des postes dirigeants qu'il a fixé pour ses composantes et d’établir un mécanisme visant à s'assurer que ce quota est respecté. Recommandation qui, jusqu’à présent, n’a pas fait l’objet de mesures concrètes connues.

 

A noter également qu’en 1999, le CNOSF créée une commission « femmes et sports » (2) qui organise durant plusieurs années, un regroupement de tous les CDOS et CROS autour de ce thème. A l’inverse de la commission des Femmes dans le sport du CIO qui connait depuis 1996 une intense activité, la commission française n’a pas été réunie depuis plusieurs années (3). 

Nous ne pouvons que déplorer ce très faible taux de féminisation des instances dirigeantes du CNOSF au regard des 37,5% de femmes licenciées en France (4).

 

Mais nous souhaitons d’autant souligner et saluer l’initiative des Fédérations françaises de boxe, de football et de hockey Sur Glace qui ont décidé de se faire représenter au Conseil d’Administration du CNOSF par des femmes, et non par le président de leurs institutions.

 

Les 9 femmes du CA sont : Emmanuelle BONNET-OULALDJ (FF Sportive Gymnique du Travail), Betty CHARLIER (FF Sport pour Tous), Evelyne CIRIEGI (CROSIF IdF), Corinne DOGEMONT (FF Hockey sur Glace), Gladys EPANGUE (FF Taekwondo), Marie-Claude FEYDEAU (FF Parachutisme), Brigitte HENRIQUES (FF Football), Véronique MOREIRA (USEP), Sarah OURAHMOUNE (Boxe)

 

1)Recommandation réaffirmée en 2004.
2)qui demandera que soit réservé 5 postes pour les femmes au sein du Conseil d’Administration.
3)Elle ne figure pas parmi les 11 commissions institutionnelles mentionnées dans le Règlement Intérieur du CNOSF,  relève des « commissions AD HOC créées en fonction des besoins spécifiques ».
4)Source Ministère chargé des sports 2016.

ASSEMBLEES GENERALES ELECTIVES TENUES EN 2016/17 FEDERATION FRANCAISE DE SURF                                      AG du 4 octobre 2016            

Avec 6 femmes élues sur 14 membres, le Comité Directeur de la fédération française de SURF - sport olympique aux JO de TOKYO 2020 - présidé par Jean-Luc ARASSUS, réélu est féminisé à 42,86%.

Lors de la précédente olympiade les femmes représentaient 28,60 % des élu.e.s - La fédération comptait 32,40 % de licenciées en 2015 ;

Les 6 femmes élues du CD sont : Pauline ADO, Isabelle FROIDEFOND, Aurélie KIEFFER, Sophie POLA (Vice-Présidente), Christa VETEAU et Aurélie VILLEROT (médecin).

 

Sport olympique : Mercredi 3 août 2016 réunis à Rio pour la 129ème session, les membres du Comité Olympique International (CIO) ont voté en faveur de la proposition du COJO de Tokyo 2020 d’intégrer cinq sports, dont le surf, lors des Jeux Olympiques dans la capitale nippone. Ces 5 sports seront présents dans le programme des JO de Tokyo 2020, en tant que sports additionnels.

 

ASSEMBLEES GENERALES ELECTIVES TENUES EN 2016/17 FEDERATION FRANCAISE DE SKI NAUTIQUE ET WAKEBOARD AG du 26 mars 2017               

Avec 8 femmes élues sur 18 membres, le Conseil d’Administration de la fédération française de Ski Nautique et Wakeboard, présidé par Patrice MARTIN, réélu avec 79,20% des suffrages est féminisé à 44,44%.

Lors de la précédente olympiade les femmes représentaient 30,40 % des élu.e.s 

La fédération comptait en 2014 : 32,41 % de licenciées - (source Ministère chargé des sports).

 

Les 8 femmes élues du CA sont : Annie COITOU, Caroline DEBOUVRY, Isabelle GARCIA, Dominique GASMI, Laurence GAUDEFROY (membre du Bureau Directeur), Vanessa GUSMEROLI, Peggy PIRON (membre du Bureau Directeur) et Virginie SOURTY.

ASSEMBLÉE GENERALE ÉLECTIVE FÉDÉRATION FRANCAISE DE CYCLISME   AG du 11 MARS 2017

Avec 10 femmes élues [i]sur 40 membres, les instances de gouvernance (Bureau Directeur – 2 femmes et Conseil Fédéral – 8 femmes) de la fédération française de Cyclisme, présidé par Michel CALLOT, nouvellement élu avec 97% des voix, sont féminisées à 25%.

Lors de la précédente olympiade les femmes représentaient 9,40% des élu.e.s

La fédération comptait en 2015 : 10,30 % de licenciées - (source Ministère chargé des sports).

 

Les 10 femmes élues du CD sont : Anne-Marie BUSSER, Marie-Antoinette CANU, Stéphanie CATTOEN, Claire FLORET, Catherine GASTOU, Sandrine JACQUES, Sabrina JONNIER, Cathy MONTCASSIN (Vice-Présidente en charge des activités jeunes et des relations avec le monde scolaire), Marie-Françoise POTEREAU (Vice-Présidente en charge du plan de féminisation et des athlètes de haut niveau), Nathalie THIMEL-BLANCHOZ.

 

Retrouvez toutes les informations relatives au cyclisme féminin et notamment les grandes lignes du Plan de féminisation sur le site de la fédération[ii].

 

Retrouvez la vidéo « Sport pour elles » de la Française des Jeux : « Quel avenir sur le cyclisme féminin ? » :  https://youtu.be/zHxD3hiu8kc?t=13

 

[i] https://www.ffc.fr/wp-content/uploads/2014/03/OrganigrammeFFC_Elus_17_04_01.pdf

[ii] https://www.ffc.fr/plan-de-feminisation/

 

ASSEMBLÉE GENERALE ÉLECTIVE FÉDÉRATION FRANCAISE DE TENNIS          AG du 18 FÉVRIER 2017

Avec 15 femmes élues sur 50 membres, les instances de gouvernance de la fédération française de Tennis, présidées par Bernard GIUDICELLI[i], nouvellement élu, sont féminisées à 30 %.

A l’occasion de ces élections, la Fédération Française de Tennis a adopté un nouveau mode de gouvernance. La FFT est désormais administrée par un Comité exécutif de 18 membres (qui exercera ses prérogatives sous la surveillance, l’évaluation et le contrôle du Conseil supérieur du tennis (32 membres).[ii]
 Pour cette olympiade, la FFT opte pour la dérogation accordée à l’article 63 de la loi du 4 aout 2014.

Lors de la précédente olympiade les femmes représentaient 31,10% des élu.e.s

La fédération comptait en 2015 : 29,10% de licenciées - (source ministère chargé des sports).

 

Les 6 femmes élues du Comité exécutif sont : Emmanuelle DUCROT, Martine GERARD (Vice-Présidente en charge du Bénévolat et de la Vie Associative)[iii], Patricia FROISSART (Vice-Présidente en charge de la Compétition nationale tennis, paratennis (tennis fauteuil), padel, beach tennis et courte paume)[iv], Marie-Thérèse LEFEVRE, Jacqueline MOTIN, Marie-Christine PELTRE-BROCHARD (Vice-Présidente en charge de la Culture Tennis et du Développement durable)[v].

 

Les 9 femmes élues du Conseil Supérieur sont : Florence ALIX GRAVELLIER, Nathalie BENVENISTE, Françoise CHOPINEAUX, Eliane HEBRAUD, Stéphanie LEPERCK, Sarah PITKOWSKI, Chantal ROLAND, Michèle TIBI, Valérie TOUCHAIN.

 

[i] La liste conduite par Bernard Giudicelli a recueilli 51,9 % des voix.

[ii] Extrait des statuts de la FFT : « A l’occasion des premières élections qui se dérouleront après les jeux Olympiques d’été de 2016, chaque liste pourra comprendre, d’une part entre la première et la dix-huitième place et d’autre part entre la dix-neuvième et la cinquantième, une proportion de candidats du sexe le moins représenté parmi les licenciés, au moins égale à la proportion desdits licenciés au sein de la Fédération. »

[iii] http://www.fft.fr/martine-gerard-vice-presidente-du-benevolat-et-de-la-vie-assoc

[iv] http://www.fft.fr/patricia-froissart-vice-presidente

[v] http://www.fft.fr/marie-christine-peltre-vice-presidente

 

ASSEMBLÉE GENERALE ÉLECTIVE FÉDÉRATION FRANCAISE DE BOXE           AG du 04 FÉVRIER 2017

Avec 6 femmes élues sur 24 membres, le Comité Directeur de la fédération française de Boxe, présidé par André MARTIN réélu avec 80% des voix, est féminisé à 25 %.

Lors de la précédente olympiade les femmes représentaient 26,1 % des élu.e.s

La fédération comptait en 2014 : 19,21 % de licenciées

source:http://sports.gouv.fr/autres/PlanFeminisationFedes2016.pdf

 

Les  femmes élues du CD sont : Sophie MORIN (Trésorière Générale), Marianick CODET (Trésorière Générale adjointe), Séverine GOSSELIN, Maryannick MACHARD LEPENNETIER, Jacqueline MAIRESSE, Marie-Lise ROVIRA.

ASSEMBLEE GENERALE ELECTIVE FEDERATION FRANCAISE DE LUTTE            AG du 07 JANVIER 2017

Avec 7 femmes élues sur 30 membres, le Conseil d’Administration de la fédération française de Lutte, présidé Alain BERTHOLOM[i], réélu avec 73,71% des voix, n’est féminisé qu’à 23,33%.

Lors de la précédente olympiade les femmes représentaient 25,90% des élu.e.s

La fédération comptait en 2015 : 21,6% de licenciées (source [ii]).

 

Les 7 femmes élues du CA sont : Lise LEGRAND (Vice-présidente-Pôle territoire), Albane GUIHOMAT, Jocelyne JOVENIN, Carole MAITRE, Chrystel MARCANTOGNINI, Patricia ROSSIGNOL (membre du Bureau), Laurence YVONNEAU.

 

Virginie THOBOR a été nommée Directrice Technique Nationale de la Fédération Française de Lutte par le Ministère chargé des sports, lundi 10 avril[iii]. Elle devient ainsi la première femme à la tête de la direction technique nationale de la Fédération Française de Lutte.

"La fédération Française de Lutte et Disciplines Associées est une fédération qui portent des ambitions et de nombreux projets. Je suis fière et ravie d’avoir été nommée et choisie par le Président Alain BERTHOLOM et son équipe. La direction technique nationale, forte de ses 29 cadres doit relever les défis de demain et notamment ceux du développement des pratiques et de l’excellence sportive."

 

[i] Déjà président entre 2009 et 2011, puis de nouveau élu en 2013.

[ii] http://www.sports.gouv.fr/organisation/publication-chiffres-cles/Statistiques/Donnees-detaillees/article/article-Donnees-detaillees-2015

[iii] DTN par intérim depuis octobre 2016, le Ministère a entériné sa candidature suite aux entretiens du 3 mars 2017.

RETOUR SUR LES ASSEMBLEES GENERALES ELECTIVES TENUES EN 2016                  FEDERATION FRANCAISE DE KARATÉ                            AG du 17 DÉCEMBRE 2016

Avec 11 femmes élues sur 32 membres, le Conseil d’Administration de la fédération française de KARATE[i], présidé par Francis DIDIER, réélu avec 92,30% des voix, est féminisé à 34,38%.

Lors de la précédente olympiade les femmes représentaient 31,10% des élu.e.s

La fédération comptait en 2014 : 12,5% de licenciées

source:http://sports.gouv.fr/autres/PlanFeminisationFedes2016.pdf

 

Les 11 femmes élues du CD sont : Anne-Lise ALLIAN, Catherine BELRHITI, Maryvonne BOUZRAR (Membre du bureau Déléguée chargée de mission auprès du Président), Gamra DUMONT, Christine GAUTIER, Corinne GOUTTENOIRE, Chantal MARMION (Secrétaire Générale adjointe), Corinne GOUTTENOIRE, Bernardina LAURENCE, Dominique PERONNET (Trésorière Générale adjointe), Pierrette PONTABRI.

 

Les statuts de la FFKAMA adoptés lors de l’Assemblée Générale du 10 septembre 2016 précisent : « Par dérogation à l’alinéa précédent, pour le premier renouvellement du conseil d’administration suivant les Jeux olympique de 2016, il est réservé aux licenciés du sexe le moins représenté parmi les licenciés de la FFKDA un nombre de postes au sein du conseil d’administration au moins égale à leur proportion parmi les licenciés ».

 

A noter que la Directrice Technique Nationale de la FFKAMA, Corinne NAVARRO, avait quitté son poste le 18 novembre 2016 après des Championnats du monde historiques pour l'équipe de France (9 médailles) alors que son contrat était censé s'achever en mars 2017. Elle vient d’être remplacée, mercredi 15 mars 2017, par Dominique CHARRE qui avait déjà occupé ce poste de septembre 2006 à avril 2013.

RETOUR SUR LES ASSEMBLEES GENERALES ELECTIVES TENUES EN 2016                  FEDERATION FRANCAISE DE ROLLER SPORTS                     AG du 10 DÉCEMBRE 2016

Avec 13 femmes élues sur 27 membres, le Conseil d’Administration de la fédération française de Roller Skating, présidé par Nicolas BELLOIR[i], est féminisé à 48,15%.

La fédération comptait en 2016 :  45% de licenciées - et en 2015 22,22% d’élues (source FFRS).

 

Les 13 femmes élues du CD sont : Florence BEUF (Vice-présidente en charge des finances et des moyens généraux – Responsable Commission Patinage Artistique à roulettes), Katie BOURNER, Jessica CASABON, Amandine CRAMBES (Commission Roller Derby), Delphine GUITTON, Monique HEMAR, Monique KERIBIN, Véronique KOLB, Nadine LECAPRE  (Membre du Bureau exécutif - en charge de l’arbitrage), Anny LEINENWEBER (Membre du Bureau exécutif), Marie-Claire LE RALLEC Dominique VASSELIN (Membre du Bureau exécutif), Prescilia VERDIER.

 

Annie VALENCOT, DTN adjointe de la fédération nous confie : ''Durant l’olympiade précédente, la fédération a mis l’accent sur le sport au féminin. Avec des titres de championne du monde, des tournées de promotion, des actions auprès des dirigeantes, arbitres, entraîneures…. , les femmes sont aujourd’hui présentes dans tous les domaines du roller et du skateboard''.

 

Prescillia VERDIER, grande gagnante du concours 2014 « le roller au féminin » pour ses actions « participation des femmes à la pratique sportive » aujourd’hui élue au sein du nouveau Conseil d’Administration illustre parfaitement cette évolution.

La FFRS a réussi à générer une réelle motivation chez les femmes à prendre des responsabilités pour accompagner les sports du roller et du skateboard vers l’excellence et le développement de ses pratiques. »

 

[i] Seul candidat, il a été réélu avec 94,66% des voix

TAEKWONDO                        AG du 18 DÉCEMBRE 2016

QUAND ON VEUT, ON PEUT !

 

Avec 10 femmes élues sur 25 membres, le Conseil de la fédération française de Taekwondo, présidé par Denis ODJO, réélu[i], se féminise à 40% ! Une progression spectaculaire car lors de la précédente olympiade les femmes ne représentaient que 13,3 % des élu.e.s.

La fédération comptait en 2014 : 31,86 % de licenciées

source:http://sports.gouv.fr/autres/PlanFeminisationFedes2016.pdf

 

Les 10 femmes élues du CD sont : Patricia ALLONGE, Nacéra ALOUACHE, Oriane CHARAF, Maryline COCHET, Sophie FELICITE (Vice-présidente en charge des finances), Maggy COULON (Vice-présidente en charge de l’administration), Coralie LACHETEAU, Isabelle LURON, Hélène NGUYEN, Marie-Jo TIXEIRE.

 

[i] Denis ODJO a été réélu par 2276 voix contre 1515.

RETOUR SUR LES ASSEMBLEES GENERALES ELECTIVES TENUES EN 2016                  FEDERATION FRANCAISE DE VOLLEY-BALL                        AG du 20 DÉCEMBRE 2016

Avec 13 femmes élues sur 34 membres, le Conseil d’Administration de la fédération française de Volley-ball, présidé par Éric TANGUY (réélu), est féminisé à 38,24%.

Lors de la précédente olympiade les femmes représentaient 35,7% des élu.e.s

La fédération comptait en 2014 : 48,45 % de licenciées

source:http://sports.gouv.fr/autres/PlanFeminisationFedes2016.pdf

 

Les 13 femmes élues du CD sont : Michelle AKILIAN - Florence AVABY (Vice-présidente – Ultra-marins) – Cynthya BAGATTO – Brigitte CERVETTI - Céline DARCEL - Françoise DE BERNON - Aurélie GIUBERGIA - Laurence LACHAISE - Christine MOURADIAN (Secrétaire Générale adjointe) - Viviane LE THOMAS - Joëlle LOGEAIS - Linda ROYO - Nathalie TURIN.

 

A noter que suite au départ du DTN Cyrille Boulongne-Evtouchenko, remercié par le Président de la FFVB, c’est l’ancienne Pentathléte de haut niveau, Axelle GUIGUET, jusqu’alors DTN adjointe, qui est en charge de l’intérim en attendant la nomination du/de la futur.e DTN.